Enquête sur un marché du fitness en pleine mutation et en plein essor avec l’émergence de nouveaux concepts et modèles économiques (notamment avec le développement de franchises low cost et de salles hyperspécialisées). Une croissance impulsée par une prise de conscience collective et la multiplication des abonnements en tout genre (téléphone, box internet, chaînes de télévision, musique…), à l’ère des campagnes de sensibilisation et de prévention sur la nutrition et l’obésité, de l’apologie de la motivation, de l’effort et du dépassement de soi avec un boom des courses à pied et défis sportifs en tout genre et leur médiatisation, des applications et autres objets connectés au service de la performance, de la santé, de la forme et du bien-être des sportifs ou encore de l’engouement autour de l’alimentation végétarienne, éthique, sans gluten, bio et « healthy » déclenché notamment par la multiplication des scandales alimentaires ces dernières années et le « food bashing » de l’industrie agroalimentaire qui s’en suivit…