Franchise : sous-traiter le développement